Forum MRCL

Non seulement des questions ou vous attendez les réponses mais aussi un endroit pour discuter de notre passion commune
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Preparation d une voiture

Aller en bas 
AuteurMessage
Patrick
Admin
Admin
avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 56
Localisation : La Louvière

MessageSujet: Preparation d une voiture   Jeu 27 Mar - 23:43

Un peu de technique

Tout d'abord les voitures ne vont pas vite toutes seules, Il faut deux principaux éléments. Le pilote et la voiture. Nous allons parler de cette dernière. Il est plus facile de parler d'une mauvaise voiture que d'un mauvais pilote. Il va sans dire que pour aller vite il faut un bon pilote et une bonne voiture. Nous allons voir comment préparer une bonne voiture.

1- Le comportement d'une voiture sera différent d'une piste à une autre, d'un tracé à un autre d'une marque de piste à une autre. Bref pour résumer le réglage d'une voiture n'est jamais définitif. Exemple : le réglage de toutes mes voitures sur ma première piste Scalextric Classic (une piste extrêmement torturée) les voitures était très rigides, sans lest, les carrosseries collées aux châssis, et sans suspensions. C’était là mes meilleurs réglages et mes meilleurs chronos. Sur la piste actuelle, c'est le contraire. Même marque, toujours SCalex, mais une configuration de piste différente avec la version Sport. Nous allons évidement nous intéresser à cette piste.
Il existe trois châssis disponibles pour une même voiture: Le châssis moteur transversal qui équipe les voitures d’origine, le châssis moteur en ligne qui est aussi parfois d origine, et le châssis moteur anglewinder qui est un nouveau châssis.

2- Le set up géneral pour la piste : Guide Slot.It piste Scalextric , châssis ultra souple, garde au sol mini, lest sur le train av ( le poids varie en fonction des châssis 5g maxi). Rapport pignons- couronnes 9/28 pour les moteurs en lignes , 11/34 pour moteur tranversal et 12/32 pour moteur anglewinder.

3- Tout d'abord il existe plusieurs types de moteurs : Les moteurs schark cage courte . Et le king cage longue. Le shark est plus léger mais possède moins de couple que le king, le king est très coupleux mais pèse 10 g de plus que le schark.Voilà l'équation. Bref, quel sera le meilleur moteur pour ma voiture? Je vais répondre: celà dépend !! Selon les châssis et les voitures . En règle générale les Slot.It sont équipées de moteurs king , c'est le meilleur compromis puissance/poids/couple .Pour les moteurs , Les deux marques qui marchent le mieux sur cette piste sont NSR et Scaleauto. Pour la puissance ,un 30000t/mn est le minimum syndical. Le schark 35000t/m de Scaleauto marche très fort sur des Fly comme les GT 40 ou les 917, même sur les Nascar !!! On peut leur reprocher un léger manque de frein . Mais c'est tout de même un super moteur. Les moteurs King 38000 t/mn et 46000 t/mn de chez NSR sont vraiment fabuleux. Il n'y a rien à dire : une grosse puissance, un gros couple, et un gros freinage. Bref un des meilleur moteur sur cette piste. Il ne faut pas oublier le dernier né de chez NSR : le shark 40000 t/mn , léger, puissant, avec un gros frein .

4- Pour la configuration de la piste , les pneus arrières ont une importance capitale. Des exemples valent mieux que longs discours : La Mosler NSR avec pneus d'origine: 11 secondes au tour .La même voiture avec des pneus silicone les S1 de slot it ou les ultras grip de chez NSR : Environ 8.5 secondes au tour .Ces différences sont valables pour toutes les autres voitures. Les pneus avant ont aussi une importance capitale. C'est eux qui avec le guide servent à déterminer la hauteur de caisse. Selon le modèles de voitures, j'utillise les 0 gripp de chez Slot.It .Ce sont les tailles les plus basses

5- Une attention toute particulière est accordée au châssis. En premier lieu il faut vérifier que le châssis ne soit pas tordu. Il faut qu'il soit absolument plat et sans déformation. Passage au marbre obligatoire. Il m'est déja arrivé plusieurs fois que des voitures sorties de boîte aient des châssis vrillés. La principale modification du châssis est la rectification du support de guide. Pour obtenir une garde au sol mini, il faut enlever 1 mm du support de guide de façon que le couple guide tresse arrivent à la même hauteur que les pneus. Ni plus ni moins. C’est l'oppération la plus délicate, et une des plus importante dans la préparation de la voiture. Elle détermine le comportement général de l'auto. N'oublions pas non plus de placer un axe complet a l avant quand la voiture est équipée d origine par 2 tuttes ridicules en plastique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/mrcl/
Patrick
Admin
Admin
avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 56
Localisation : La Louvière

MessageSujet: Re: Preparation d une voiture   Ven 28 Mar - 11:43

C’est à force d’essais, de modifications, d’essais, de re-modifications et re-essais que vous finirez par vous “ faire ” une voiture valable !

Voici, donc, quelques “ trucs ” utiles pour bien préparer ses bolides :

- La première chose à faire est de démonter entièrement votre voiture.

- Ensuite, il vous faudra roder le moteur. La durée du rodage varie suivant les modèles :
Pour les Mabuchi gris Scalex, Fly, évo 1 et 2 Pro-Slot et NC1 Ninco, environ 2 à 3 heures suffisent.
Le NC2 Ninco et toute la gamme des RX Scalex Espagne (SCX) ont besoin d’un peu plus 5 / 6 heures.

Le rodage permet au moteur de fournir toute sa puissance dès la première course et d’être un peu plus fiable à l’usage.
Pour le rodage, il existe plusieurs méthodes, deux à ma connaissance. La plus simple, qui est aussi la plus longue, consiste à faire tourner le moteur au ralenti pendant le temps nécessaire. Il faut, pour cela, enlever l’axe arrière et poser le châssis sur un bout de piste alimentée. Une petite cale en adhésif double face assez épais empêchera le châssis de toucher la piste et de bouger. L’idéal est de disposer d’un transfo à plusieurs positions de puissance.
Le rodage devrait se faire avec une tension proche de celle qui sera utilisée en course. On s’est aperçu qu’un moteur rodé en 14v (exemple) marchait bien en 14 et pas forcément en 16 ou en 12. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien, mais je l’ai constaté plusieurs fois. Une fois la tension fixée, il faut bloquer une poignée, avec du ruban adhésif, sur la position minimum. Normalement, la résistance devrait partir en fumée mais je n’ai jamais eu de problème, que ce soit avec une poignée Parma ou Scalextric. Est-ce grâce à l’ampérage ridicule consommé par les moteurs de circuits routiers, toujours est-il qu’il n’y a aucun souci à prévoir. Attention, ça ne marche pas avec les moteurs de slot. Pensez à mettre une petite goutte d’huile, de temps en temps sur l’arbre moteur.
Il est utile de coller (Néoprène gel) le moteur sur le châssis ou sur son support (Ninco, Fly, Pro-Slot), cela évite qu’il bouge et cela réduit les sauts que peut faire l’arrière de la voiture à l’accélération tout en fiabilisant la transmission.
C’est tout ce qu’il y a à faire pour les moteurs. Je rappelle qu’il est interdit, aux clubs, d’ouvrir les moteurs pour les modifier. Si le gain de puissance est parfois appréciable, cela se fait toujours au détriment de la fiabilité et du budget.

- Les axes de roues doivent être le plus droit possible, de façon à ce que les roues tournent rond et à condition qu’elles ne soient pas voilées. Les paliers d’axe arrière en laiton ou en plastique, suivant les marques, doivent laisser le moins de jeu possible à l’axe. Si vous n’en trouvez pas d’assez “ serrés ”, il vous reste la possibilité de ré-aléser l’intérieur du palier. Il suffit de sortir l’axe du châssis et d’enlever les roues. Vous mettez votre palier sur l’axe, vous faites tomber une goutte de colle “ cyano ” sur l’axe, là où se trouvera le palier une fois l’axe dans le châssis.

Sans attendre, ça sèche très vite, faites tourner le palier sur l’axe jusqu’à ce que la colle ait durci à l’intérieur du palier. Enlever l’excédent de colle qui a séché sur l’axe et, normalement, le jeu entre le palier et l’axe est nul sans que cela freine la rotation.
Le but de la manœuvre est de supprimer tout jeu superflu qui entraîne des sautillement de l’arrière de la voiture à l’accélération.

- Pour éviter de perdre une roue en cours de route, les jantes devront être collées à la “ cyano ” sur l’axe. Attention à ne pas faire couler de la colle sur les paliers !

Là aussi, assurez-vous que les jantes tournent le plus rond possible.

- Le principal gain de performance se fait grâce aux pneus.
A l’avant, il faut choisir, si le règlement le permet, des pneus dont la hauteur devra être la plus faible possible. Le gain en vitesse de pointe, quand les roues avant ne touchent pas la piste, est sensible. Néanmoins, des pneus trop fins peuvent être un handicap dans les virages. La voiture ne pouvant s’appuyer sur ses roues aura tendance à basculer et à partir en tonneau. Il faut trouver le bon compromis.

- Pour les pneus arrière, le travail est un peu plus compliqué.
Il faut d’abord choisir le bon diamètre. Plus le pneu est bas plus les accélérations sont vives et le freinage important. Par contre, la vitesse de pointe sera faible. A vous de trouver le bon compromis, suivant la longueur des lignes droites de votre circuit, entre vitesse de pointe et accélération.

Il faut aussi tenir compte que des pneus “ taille basse ” sont un avantage dans les virages. Ils abaissent le centre de gravité. La voiture tient mieux la route.
Pour tailler les pneus, il faut monter un axe avec une jante sur une perceuse et de travailler la gomme avec du papier de verre. Il faut y aller doucement pour ne pas abîmer et ovaliser le pneu.
Si le règlement le permet, il est utile de “ traiter ” les pneus.
Pour augmenter l’adhérence du pneu, il suffit de déposer sur toute sa circonférence une fine couche d’huile pour moteur diesel ou du wd40 que l’on laissera sécher. Une fois sèche recommencer l’opération plusieurs fois. Avant de poser la voiture sur la piste, il faut nettoyer le pneu avec une brosse à habit adhésive. Le résultat est surprenant. Si on veut de “ l’extra tendre ”, il faut immerger le pneu dans un bain d’huile (huile pour moteur diesel). La durée de la “ trempette ” est variable selon les marques et types de pneus. De quelques heures (3 / 4) à 2 jours.
Il faut y aller progressivement car le pneu a tendance à gonfler et à prendre du diamètre. Il se peut qu’il ne tienne plus sur la jante si l’on exagère. Pour certaines catégories, il est autorisé de coller le pneu sur sa jante, pour remédier à ce problème.
On peut aussi nettoyer ses pneus avec un chiffon imbibé d’essence “ C ” ou “ F ”. Je déconseille le “ Trychlo ” qui est facilement inflammable et qui “ attaque ” sérieusement les voies respiratoires.

- Enfin, il faut remonter la voiture en prenant soin de vérifier que les câbles ne sont pas coincés et qu’ils n’empêchent pas le guide de pivoter.

N’oubliez pas les petites gouttes d’huile aux endroits stratégiques.
Si vous avez démonté l’intérieur, les vitres etc… n’hésitez pas à les coller, avec de la Néoprène (plus facile à enlever que la “ Cyano ” lors de démontages ultérieurs). Ca ne sert à rien pour les performances mais ça diminue sérieusement le bruit que fait la voiture en roulant.
Lorsque vous revissez la carrosserie, si le règlement le permet, ne serrez pas la ou les vis à fond.
Cela donne de la souplesse dans les réactions de la voiture. Pour certaines autos comme des “ GT ” ou des “ sports ” , je ne trouve pas ça indispensable (je suis un des seuls, sinon le seul à avoir cet avis ! J’aime bien les voitures un peu “ raides ”) mais avec la VW Beetle (par exemple), c’est franchement utile.
Au cas où vous desserrez la vis, pensez à poser un bout de ruban adhésif sur le puits de la vis afin qu ‘ elle ne tombe pas sur la piste si elle venait à se desserrer complètement.
Quand il est autorisé d’enlever l’ampoule de l’éclairage,il ne faut pas s’en priver. L’éclairage consomme du courant et nous fait perdre jusqu’à deux dixièmes au tour. Ca n’a l’air de rien, mais c’est énorme.

Voilà, si vous avez bien travaillé, vous disposez maintenant d’une bonne auto qui devrait être fiable et vous permettra d’envisager de bons résultats…

--------------------------------------------------------------------------------

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://users.skynet.be/mrcl/
Agassi
Pilote
Pilote
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 12/12/2007
Localisation : NAMUR

MessageSujet: Re: Preparation d une voiture   Ven 28 Mar - 11:56

Je vais essayer de mettre ca a profit mais je crois que je vais imprimer car vu la tartine c est pas trop possible de retenir tout ca What a Face

Merci pour toutes ces infos precises Pat Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Preparation d une voiture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Preparation d une voiture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Preparation boite a clapet.
» formalités transformation bétaillère en porte voiture
» PREPARATION D UN ENDURO
» PREPARATION AU 10 km DE SIN LE NOBLE LE 8/12
» Comment transportez-vous votre trike en voiture ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum MRCL :: Slot Racing :: Technique en général-
Sauter vers: